OVIN-L’échange de savoir-faire entre les apprenants éleveurs et les apprenants bouchers/traiteurs

L’échange de savoir-faire entre les apprenants éleveurs et les apprenants bouchers/traiteurs au service de la filière ovine

Les 24 et 25 novembre 2016, le CFPPA Les Vaseix-Bellac en partenariat avec le CFA du Moulin Rabaud a pris une initiative innovante : faire le lien entre toutes les étapes de valorisation de notre Agneau Limousin (de la production à la transformation).
Aussi les stagiaires de la formation Certificat de Spécialisation en élevage Ovin viande ont rencontré et échangé lors de ces deux journées avec les apprentis boucher charcutier du CFA Moulin Rabaud.
Le premier jour, les stagiaires du CFPPA Les Vaseix-Bellac leurs ont montré leur métier, leur savoir-faire, les différentes étapes du travail d’éleveur. Les apprentis boucher charcutier du CFA Moulin Rabaud ont ainsi pu mieux comprendre le produit qu’ils transformaient et de ce fait donner encore plus de passion à sublimer ce produit d’exception.

Au programme

Intervention de M. BRIANTAIS du GIE Ovin Limousin : Production, consommation et échanges de viande ovine dans le monde, en France et en Limousin.

Intervention de M. CHESTERMAN de la coopérative Ovin Berry Limousin : Implication d’une organisation de producteurs au sein de la filière ovine limousine.

Visite de l’abattoir SOMAFER : Présentation de la chaine d’abattage, des qualités de carcasse, visite de l’atelier de découpe

Echanges sur la qualité des agneaux produits en Limousin : Quels types d’agneau sont produits ? Notion de qualité des carcasses. Comment est payée cette qualité ?

Présentation du Groupement d’Intérêt Economique Ovin Limousin par M. BRIANTAIS

Présentation de l’exploitation engagée dans le signe officiel de qualité Agneau Fermier du Limousin sous la marque Baronet

Présentation chiffrée par M.BOYER, technicien de la coopérative OBL

Visite de la ferme et commentaires de l’éleveur  M. NORRIS

 

Le deuxième jour  les apprenants en Certificat de Spécialisation en élevage Ovin viande ont découvert le fascinant métier d’artisan boucher.

Ils ont ainsi pu s’essayer au métier de boucher :  apprécier la mise en valeur de chaque pièce et échanger avec ces artisans de demain.

Dans un deuxième temps, ils ont rencontré M.Maligne Francis Professeur au CFA Moulin Rabaud et meilleur ouvrier de France et Monsieur TEHLIOU Paul – boucher formateur. Ils ont échangé sur ce que recherchait un artisan dans la qualité d’une viande et ont testé des recettes mettant en valeur notre agneau Limousin.

L’atelier maraîchage labellisé agriculture biologique innove !

Soucieux de proposer aux apprenants une vitrine professionnelle en phase avec l’actualité, le CFPPA a lancé une nouvelle expérimentation sur l’atelier maraîchage biologique : la permaculture.
Fin octobre 2015, après avoir effectué des recherches, essayé différents process et tests, l’expérimentation a été lancée. La priorité pour nous a été d’associer les apprenants à cette démarche innovante tant en terme de pédagogie que de méthode de culture.
L’objectif principal de l’expérience permacole est de montrer qu’avec une surface moins importante, on peut produire plus.
Nous avons choisi de créer quatre structures différentes et donc de proposer un travail sur quatre types de buttes permacoles afin de pouvoir comparer les systèmes.

B1 : La butte permacole – structure en bois de récupération

Description : 18 mètres de long pour 1 mètre 30 de large x 80 cm de haut

Au sein de cette structure, nous avons procédé au travail dit en « lasagne » : les différentes couches permettent de donner les apports nutritifs suffisants : branchage, BRF, végétaux, troncs,…

Des pyramides en bois ont pu être constituées avec des bambous.

Nous avons pu mettre en place les cultures suivantes : petits pois, laitue, épinard, choux, fraise,… (selon les saisons).

L’implantation d’un arrosage localisé complété par un paillage avec du foin et des feuilles mortes permet l’économie d’eau.

 

Constitution de la butte

 

Les différentes couches de matière organique

 

Système d’irrigation localisé

 

Montage de la structure pyramidale

Paillage à base de feuilles mortes

 

– plus de production sur une plus petite surface
– moins de pénibilité au travail.

– surveillance accrue de la structure car le poids de la matière végétale et de la terre travaille le bois
– les grandes intempéries du printemps ont engendré un problème d’oïdium sur les petits pois.

 

B2 : couverture végétale

Culture sous paille de 18 mètres de long x 1 mètre 30 de large

Les tubercules sont placés à même le sol (creusé de 10 cm) et recouvertes de paille. Elles poussent à travers la paille. Pour les ramasser, il suffit d’écarter la couverture végétale.

 

– ramasser les tubercules arrivés à maturité et laisser les plus petits se développer.
-Le ramassage manuel permet de n’infliger aucune blessure au tubercule et d’avoir un légume propre et prêt à la consommation.

 

Plantation de pommes de terre primeur Anoé


Naissance des premières tiges de pomme de terre

B3 : La butte permacole « classique »

C’est une structure qui fait 1 mètre 30 de large et 18 mètres de long. Pour la créer, nous avons dû décaisser la terre sur 60 cm de large et 35 cm de profond.

On a, par la suite, réappliqué le dispositif de travail en lasagne, puis on a recouvert de terre, ce qui a permis de créer une butte.

Nous avons implanté l’arrosage localisé, mis le paillage BRF et planté les légumes.

Développement des plantules de salades et choux avec arrosage localisé


Mélange choux-salades sur BRF (Bois Raméal Fragmenté)

Apport de feuilles mortes sur BRF


– plus de légumes sur une plus petite surface,
– plus besoin de travailler le sol…

 

– tassement plus rapide de la structure
– pénibilité du travail et très longue mise en place

Source du schéma http://www.jardiniers-professionnels.fr/un-potager-sur-butte/#.WIXoYVPhCM8

B4 : association de la B1 et B3

La structure a été constituée grâce à différents éléments de récupération : Tuiles, pierres sèches, bois,…

Au sein de cette structure, nous avons procédé au travail en lasagne puis remonté la terre pour obtenir un dôme.

L’arrosage localisé a été installé et les légumes plantés.

¼ de la surface est utilisée pour la pépinière et ¼ consacrée à la culture du poireau.

La partie restante a été consacrée à la culture de légumes anciens afin de récolter les graines.

Constitution de la structure en pierres sèches

Pose de tuiles mécaniques de récupération (en continuité des pierres sèches)

Apport de déchets végétaux recyclés lors du nettoyage des légumes


Mise en place d’un « aquarium de démonstration » utile à la pédagogie (présentation des différentes strates de la butte)


économie de terreau
attention à la densité du semis

De manière globale…

Le système sera bien sûr amélioré grâce aux résultats de nos différents tests mais la permaculture nous a convaincu et restera présente sur l’atelier maraîchage biologique.

Les « premières naissances »

Le paillage sur un plan global

Vue d’ensemble du tunnel permacole

Remise à niveau et projet professionnel

Remise à niveau et projet professionnel

Depuis janvier 2016, le CFPPA Les Vaseix-Bellac coordonne PORTAIL, financé par la Région Nouvelle Aquitaine.

PORTAIL est une offre de formations de Remise à Niveau, d’orientation et de travail sur le projet professionnel, présente sur tout le département de la Haute Vienne.

>Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez bénéficier d’une remise à niveau à l’écrit et/ou à l’oral en :

  • Français
  • Mathématiques
  • Anglais
  • Numérique
  • Sciences et technologies
  • Préparation concours généraux
  • Préparation concours de la filière sanitaire et sociale
  • Français langue étrangère
  • Lutte contre l’illettrisme

 contactez votre conseiller emploi.

> Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez découvrir un secteur professionnel ou valider votre orientation professionnelle, dans les secteurs professionnels suivants 

  • Agriculture, forêt,
  • bâtiment, travaux publics, industrie,
  • service aux entreprises,
  • transport logistique,
  • service aux particuliers
  • hygiène/propreté
  • restauration-cuisine…

 contactez votre conseiller emploi.

Vous êtes demandeur d’emploi et vous souhaitez affiner votre projet professionnel, être accompagné dans votre orientation

 contactez votre conseiller emploi.

SAM_0798

Plus 14 sites de formation sont à votre disposition en Haute-Vienne

> Limoges  : Babylone, Turgot, Beaubreuil, Cité, Val de Laurence

> En rural : Saint Junien, Bellac, Ambazac, Saint Yrieix, Saint Léonard, Eymoutiers…

DSC01661

Stuctures partenaires : AFPA, GRETA, FEL, FCMB et le CFPPA de St Yrieix La Perche.

Pour tout renseignement, contactez le CFPPA 7, rue des Rochettes 87300 Bellac : 05 55 68 72 30

Signature du Chantier école Aménagement Paysager

Signature du Chantier école Aménagement Paysager

Le 27 avril 2016, a eu lieu la signature du Chantier école entre le CFPPA Les Vaseix-Bellac, l’Ephad de Couzeix, l’UNIEMA et les Compagnons du tour de France.

Ce moment de convivialité a permis de mettre en lumière le travail des apprenants mené au sein de chaque promotion.

Madame Demaison, directrice de l’EPHAD de Couzeix et M. Delpérié directeur de l’EPLEFPA de Limoges et du Nord Haute-Vienne ont souligné la haute qualité de travail de l’équipe pédagogique et des stagiaires. Madame Demaison les a également remercié pour leur professionnalisme (travailler dans n’importe quelles conditions climatiques, suivre avec rigueur les procédures de l’unité Alzeihmer,…) et pour la joie qu’ils amenaient aux résidents.

sam_2003

Eric Gayout coordonnateur de la filière Aménagement Paysager a pour l’occasion expliqué les objectifs d’un chantier école :

  • permettre aux apprenants de concrétiser leurs apprentissages (connaissances et compétences)
  • construire et proposer plusieurs projets d’aménagements paysagers en fonction du cahier des charges du commanditaire (plans, devis, concepts, matériaux, végétaux utilisés, caractéristiques…)
  • ajuster le projet en fonction des remarques du commanditaire
  • planifier et enfin le mettre en oeuvre !

 

sam_2014

sam_2028

sam_2045 sam_2055

Les grands axes sur projet Résidence les Chênes
* Le développement du Lien social entre les générations par la mise en place d’actions faisant intervenir des jardiniers de métiers et des stagiaires en formation professionnelle diplômante pour répondre au besoin d’amélioration du cadre de vie des personnes âgées dépendantes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
* La création d’un espace paysager accueillant et ouvert favorisant la détente et la convivialité à destination des résidents, de leur famille et des visiteurs.

 

* La réalisation d’un jardin thérapeutique permettant un impact positif sur les résidents et les personnels en :
– stimulant les cinq sens
– en créant des repères temporels et spatiaux
– en mettant en oeuvre un parcours psychomoteur.
* La mise en place d’un nouveau lieu d’animation autour du jardinage naturel pour les résidents.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
* La transmission des savoir-faire professionnels de l’art des jardins aux étudiants, stagiaires et apprentis dans le respect des mesures environnementales des Grenelles et des spécificités
liées aux personnes âgées.

* La préservation de la biodiversité et plus généralement d’une gestion respectueuse de l’homme (zéro pesticide) et de l’environnement avec culture et présentation de variétés d’essences attractives non toxiques, de fleurs odorantes, de plantes aromatiques, de plantes condimentaires et de petits
fruits comestibles ce qui donne à ce site un aspect de «jardin des cinq sens»

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Origine des Chantiers Ecoles

Les métiers relevant des espaces verts et du paysage connaissent depuis plusieurs années
des difficultés pour recruter de la main d’oeuvre qualifiée ayant les compétences de terrain nécessaires
pour travailler en autonomie sur un chantier.
La mise en place de chantiers-écoles sur lesquels interviendront ensemble et en synergie professionnels, enseignants et formateurs semble être un des moyens les mieux appropriés pour mettre en oeuvre les actions en vue d’assurer la préservation et le transfert des savoirs et des savoir-faire dans les domaines des jardins et des aménagements paysagers en général.
Ces sites accessibles au public seront également des outils de valorisations des apprenants
et des techniques professionnelles en faveur de l’application du développement durable au sein
de l’activité jardins.

 

Article du Populaire

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/haute-vienne-local/2016/05/06/une-convention-autour-du-jardin-de-lehpad_11902095.html

 

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes

Nous vous accueillerons lors des Journées Portes Ouvertes :

– sur le site des Vaseix le 12 mars 2015 – Domaine des Vaseix 87430 Verneuil sur Vienne

– sur le site de Magnac-Laval le 19 mars – route de la Souterraine- 87190 Magnac Laval

Vous pourrez échanger sur les filières qui vous intéressent, rencontrer vos formateurs, participer aux différentes animations !

 

affiche 2016

 

7459-1

 

 

Formation CACES

Formation CACES

Du 16 au 27 novembre a eu lieu la formation CACES pour les stagiaires de la formation BP Aménagement Paysager.

Les stagiaires ont ainsi pu se former à la manipulation d’engins de chantier, utiles dans le cadre dans leur futur métier. Cette formation a eu lieu dans un chantier grandeur nature en réhabilitant le manège intérieur du Centre Equestre.

Etape 1 : décapage du sable existant

20151119_101021 20151117_150728

Etape 2 : remise à niveau

20151124_155909 20151120_103340

20151124_155848

Etape 3 : arrivée du sable

20151124_155851 20151124_155838

Etape 4 : finitions

SAM_1598 SAM_1594

Conférence plantes messicoles

Conférence plantes messicoles

Le CFPPA Les Vaseix-Bellac, en partenariat avec le Conservatoire Botanique National du Massif Central, a organisé une conférence sur les plantes messicoles.

Les plantes messicoles sont des plantes annuelles à germination généralement hivernale habitant dans les moissons. Elles sont importantes pour la biodiversité. On retrouve notamment dans ces plantes : les coquelicots, matricaires, nielle des blés et les bleuets.

Afficher l'image d'origine Afficher l'image d'origine

Le botaniste Olivier Nawrot a animé la conférence. Elle a eu lieu le 27 novembre de 10 à 12 heures aux Vaseix.

Elle était gratuite et ouverte à tous : étudiants, enseignants, formateurs, professionnels, membres d’associations naturalistes,…

SAM_1589 SAM_1591

 

L’agneau du Limousin : un terroir et un savoir-faire transmis dans une formation à impact national

L’agneau du Limousin : un terroir et un savoir-faire transmis dans une formation à impact national

Dans le cadre du Certificat de Spécialisation en élevage Ovin viande, les apprenants ont pu découvrir le travail d’un artisan traiteur de renom : Emmanuel Ardillon et l’implication de la filière ovine dans nos formations à travers le témoignage de Didier Briantais, directeur du GIE Ovins du Limousin – Le Baronet.

SAM_1172

SAM_1189     SAM_1178

Nos apprenants ont échangé sur la valorisation de nos agneaux appartenant à un espace géographique protégé (IGP Agneau du Limousin), élevés sous signe officiel de qualité « Agneau fermier du Limousin- Le Baronet ». Une dégustation est venue clôturer cette matinée permettant d’échanger sur les qualités de notre agneau «Made in Limousin».

 

canellonisdécoupe

SAM_1201

Focus sur le Certificat de Spécialisation Ovin Viande

> formation professionnalisante et diplômante

> durée : 6 mois

> objectif : former à la conduite de l’élevage ovin viande.

 

Organisation :

> 12 semaines de stage ou formation par apprentissage

> nombreuses séquences pédagogiques en exploitations.

> réalisation de diagnostics et suivi technico- économiques.

 

Capacité immédiate

> s’installer en élevage ovin viande

> devenir technicien spécialisé en production ovin viande.

> devenir salarié agricole

 

THÈMES ABORDÉS

Alimentation

Conduite des productions fourragères et du pâturage

Gestion sanitaire du troupeau

Sélection génétique et reproduction

Organisation et réalisation d’un chantier d’agnelage

Tonte et valorisation de la laine

Commercialisation des produits

Gestion technico-économique

Conception, aménagement de la bergerie/contention/clôtures

Initiation à la conduite de chiens de troupeau

Techniques de Recherche d’Emploi et installation

 

SAM_1196

Élevage et vente de chats et chiens : vos nouvelles obligations

Élevage et vente de chats et chiens : vos nouvelles obligations

PROCHAINE SESSION : 16, 17 et 18 mars 2016

Être éleveur ne s’improvise pas. À partir du 1er janvier 2016, les règles du commerce de chiens et chats sont renforcées pour garantir leur santé, leur bien-être et assurer une traçabilité dans la filière.

Qui peut vendre un chien ou un chat ?
Les éleveurs et les établissements de vente (animaleries,…) sont les seules personnes autorisées à vendre des chats et des chiens.
Est considéré comme un éleveur toute personne vendant au moins un animal issu d’une femelle reproductrice lui appartenant.

Les obligations des éleveurs et des établissements de vente :
> Se déclarer à la chambre d’agriculture pour obtenir un numéro de SIREN.
> Disposer des connaissances et des compétences requises.
> Disposer de locaux conformes aux règles sanitaires et de protection animale (arrêté ministériel du 3 avril 2014).
> Vendre des animaux identifiés et âgés de plus de 8 semaines.

Pour les éleveurs commercialisant uniquement des animaux inscrits à un livre généalogique qui ne produisent pas plus d’une portée par an et par foyer fiscal, il existe des dispositions particulières.
Pour plus de renseignements, consultez le site de la Société centrale canine : www.scc.asso.fr Ou du livre officiel des origines félines : www.loof.asso.fr

Quelles règles pour les annonces de vente ?
Vendeurs, vous devez obligatoirement mentionner sur toute annonce de vente de chiens ou de chats :
— le numéro de SIREN ;
— l’âge des animaux à céder ;
— le numéro d’identification ou celui de la mère ;
— l’inscription ou non à un livre généalogique ;
— le nombre d’animaux de la portée.
Acheteurs, soyez vigilants et vérifiez que toutes ces informations sont bien mentionnées
dans l’annonce ! (lien utile : www.infogreffe.fr/societes/)

Quelles démarches au moment de la remise de l’animal à son nouveau propriétaire ?

Le vendeur doit fournir :
— Une attestation de cession.
— Un document d’information sur les caractéristiques et les besoins de l’animal.
— Un certificat vétérinaire attestant du bon état sanitaire de l’animal.
— Le document d’identification de l’animal.
à noter : Tous les bénéfices des ventes (dès le premier animal vendu) sont soumis à l’impôt sur le revenu au titre des bénéfices non commerciaux et doivent donc être déclarés.

Comment faire des dons d’animaux ?
— Les dons ne nécessitent pas de se déclarer et d’obtenir un numéro de SIREN. Il convient
toutefois de respecter les mêmes obligations lors des publications d’annonce que pour
les ventes (hormis numéro SIREN).
— L’annonce doit clairement indiquer la mention « gratuit ».
— Seuls les animaux identifiés et âgés de plus de huit semaines peuvent être donnés.
— Le donneur doit également fournir un certificat vétérinaire au nouveau propriétaire.

Quelles sanctions ?
Elles peuvent aller jusqu’à :
• 7500 euros d’amende en cas de non immatriculation avec un numéro de SIREN.
• 750 euros en cas de non respect des mentions obligatoires sur les annonces.

Le CFPPA Les Vaseix-Bellac a obtenu, via l’ arrêté du 19 décembre 2014, l’autorisation administrative de dispenser ces formations et d’organiser
ces évaluations.
Vous trouverez ci-après un descriptif détaillé des possibilités qui s’offrent à vous en fonction de la nouvelle réglementation.
Nous attirons votre attention sur le fait que votre certificat de capacité dépendra de la catégorie que vous avez choisi.

Espèces au choix :

> Chien
> Chat
> Autres espèces
> Chien et chat
> Chien et autres espèces
> Chat et autres espèces
> Chien, chat et autres espèces

Si vous avez des questions concernant l’évaluation/examen,  contactez-nous sur le site de Bellac au 05 55 60 95 95.

Formation professionnels de l’élevage équin – Revenir sur ses bases en comptabilité /gestion

Formation professionnels de l’élevage équin – Revenir sur ses bases en comptabilité /gestion

Face aux nouveaux enjeux de pérennité et de compétitivité de la filière équine, VIVEA finance des actions de formation à destination des responsables
de centres équestres, des responsables d’entreprises hippiques, des éleveurs et en particulier des femmes.
Dans ce cadre, le CFPPA site des VASEIX propose 2 journées de formation sur les « prérequis en comptabilité / gestion ». Ces prérequis amèneront
les stagiaires à avoir une réflexion plus globale sur la compétitivité de leur outil de travail.
Ces 2 jours de formation doivent permettre aux responsables d’établissements et éleveurs de travailler sur leurs propres chiffres et situation.

Domaines abordés

> Établir une comptabilité simple charges/produits
> Savoir gérer la trésorerie
> Savoir analyser le compte de résultats
> Identifier les ajustements nécessaires liés à la nouvelle réglementation de la
TVA

Modalités
Horaires : le 30 novembre et le 7 décembre > de 9h00 – 12h30 et de 13h30 – 17h00
Possibilité de restauration au self des Vaseix : 3€86
Inscription : appelez au CFPPA site des Vaseix – 05 55 48 44 30 ou par mail
cfppa.limoges@educagri.fr

Pour plus de détails, consultez le document ci-après :

Formation compta cheval nov15